Inscription

Connexion

Professionnels de l'immobilier

Créez et diffusez votre chaîne sur MaTVImmo

Le fil de l'info

Bienvenue sur la nouvelle web TV entièrement dédiée à l’immobilier ! Découvrez des interviews, des reportages et des contenus exclusifs…

Présenté par MaTVImmo

Émission 3 questions à...

du

Évolution de l'immobilier de luxe en 2015


Partagez cette vidéo

Laurent Demeure, Président de Coldwell Banker France et Monaco

Comment a évolué le marché de l'immobilier de luxe en 2015 ?

Le marché a été compliqué de 2012 à 2014 principalement en raison du choc fiscal qu'a connu la France. 2015 marque une véritable rupture. Les acquéreurs sont de retour pour plusieurs raisons : d'abord, les prix se sont assagis. Ensuite, l'euro a fortement baissé et redonne un pouvoir d'achat extrêmement important aux Américains, aux Anglais et aux Suisses. De plus, le choix de propriétés sur le marché est assez important. Enfin, les taux d'intérêt sont historiquement au plus bas. Toutes les conditions sont donc réunies pour investir en France en 2015.

Qu'anticipez-vous dans les prochains mois?

Nous avons connu un très bon semestre sur Paris qui est la locomotive de l'immobilier de prestige en France. Cela va se diffuser sur l'ensemble de la France. Nous attendons une reprise sur le marché des résidences secondaires en région, porté par le retour des Américains, Suisses et Anglais. A noter également le retour des Russes puisque le rouble a retrouvé son niveau d'avant crise.

L'enfer fiscal français comme l'avaient nommé certains étrangers au lendemain de l'élection de François Hollande est-il en passe de s'estomper ou est-il toujours ancré dans les mémoires?

On n'en parle plus. Le gouvernement a envoyé un certain nombre de signaux positifs pour diminuer la fiscalité. A ceux-ci viennent s'ajouter des décisions du Conseil d'Etat et de la Cour de justice européenne. Cette dernière a condamné la France pour certaines pratiques comme le fait que les étrangers non-résidents soient asujettis à la CSG/CRDS (prélèvements sociaux), alors qu'ils ne profitent pas du système social français. Quant au Conseil d'Etat, il a condamné le gouvernement français pour discrimination en pratiquant des taux de plus-value supérieurs pour les non-résidents par rapport à ceux pratiqués pour les nationaux.

Propos recueillis par Alexandra Boquillon

0 commentaires

Envie de commenter ?
Créez votre compte MaTVImmo !