Vidéo ajoutée le 05 avril 2018

Interview de Franck Vignaud, directeur du Laboratoire de l’immobilier, chez Théséis.

1 – Sous quelles conditions les opérations en cours bénéficient-elles d’un sursis ?

2 – Pourquoi ce délai est-il insuffisant ?

3 – A partir de quel mois grand maximum les investisseurs devraient éviter de se positionner sur ces opérations en cours en zone B2 et C ? Que doivent-ils impérativement vérifier pour éviter de se retrouver le bec dans l’eau et ne pas pouvoir défiscaliser au final ?

Propos recueillis par Alexandra Boquillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *