Vidéo ajoutée le 19 octobre 2015

Bernard Cadeau, Président du réseau d’agences immobilières Orpi

Pour l’encadrement des loyers, faute de données, l’Olap n’a pas pu calculer un loyer médian de
référence pour chacun des 80 quartiers administratifs de la capitale. L’Observatoire des loyers de
l’agglomération parisienne a dû procéder à des regroupements de quartiers pour établir au final 14
zones. Par exemple, la zone 2 regroupe Saint­-Germain-­des­-Prés dans le 6ème arrondissement
avec Saint-­Merri dans le 4ème arrondissement ou encore Chaussée d’Antin dans le 9ème. Qu’en
pensez­-vous?

Ce n’est pas une bonne chose. Pour que ce soit efficace et pertinent, il faut qu’il y ait suffisament
de données. Un autre exemple : le siège d’Orpi se situe entre Montsouris et Denfert­-Rochereau et
on est rattachés aux Batignolles. Les Parisiens comprendront que ça n’a pas de sens. On avait
prévenu que techniquement ce serait très compliqué et hasardeux. Un locataire ou un bailleur ne
peut pas se référer à des données aussi diamétralement opposées que celles qu’on vient de citer!

Quels sont les effets pervers à craindre?

Que plus personne ne se retrouve et que plus personne n’ait confiance dans le système. Depuis
deux ans et demi, le gouvernement envoie des messages négatifs aux investisseurs privés,
considérés comme responsables de tous les maux alors qu’en fait il y a un problème d’offre : il n’y
a pas assez de logements disponibles sur le marché. 98% du parc locatif privé concerne des
petits bailleurs privés qui détiennent un ou deux appartements, en vue de préparer leur retraite,
ce ne sont pas de gros investisseurs, multi­propriétaires! Au lieu de faire peur aux investisseurs, il
faudrait les faire revenir massivement afin de faire baisser durablement les prix de l’immobilier.

Que faut­-il faire pour que le marché soit plus fluide?

Le marché repart mais il n’y a toujours pas assez de logements sur le marché. Or, la fluidité
passe par le nombre de logements mis à disposition.

Propos recueillis par Alexandra Boquillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *