Vidéo ajoutée le 12 décembre 2015

Les particuliers commencent à apprivoiser la domotique. Pendant longtemps elle a été synonyme de complexité, de technicité…Mais grâce à l’émergence des objets connectés, les particuliers se rendent compte que finalement la domotique n’est pas si compliquée. Ils peuvent contrôler leur maison depuis leur smartphone ou leur tablette, sans avoir forcément recours à une installation électronique sophistiquée. Quelque part, les objets connectés contribuent à démystifier la domotique. Si des objets peuvent être connectés (une caméra, un thermostat, une télévision, un frigo…), la maison toute entière peut également l’être (volets, éclairage, chauffage, porte, alarme…) ! Loin d’être un phénomène de mode, la domotique et les objets connectés s’imposent déjà comme l’art de vivre de demain. D’ailleurs, selon une enquête intitulée “Habitants, habitat et modes de vie” réalisée par Promotelec en octobre dernier, 58% des propriétaires français pensent que l’avenir est à la maison automatisée. Mieux, 67% d’entre eux sont prêts à équiper de solutions domotiques une personne âgée de leur famille (parents, grands-parents) afin qu’elle puisse rester à domicile, au lieu de l’accueillir chez eux. Une tendance nette qui ressort également dans une enquête du réseau d’agences immobilières Orpi, publiée le 4 novembre : 77% des personnes sondées (âgées de 65 ans et plus) souhaitent rester à leur domicile en faisant des travaux d’aménagement et en prenant une aide à domicile au lieu d’aller vivre en maison de retraite (5%). Des chiffres significatifs qui présagent d’une envolée des systèmes domotiques dans les prochaines années. Grâce à la domotique et aux objets connectés, la maison devient de plus en plus intelligente. Mais un objet connecté n’est pas forcément domotisé. Savez-vous précisément ce qu’est la domotique? La domotique, du latin “domus” = la maison, est l’ensemble des techniques et technologies permettant d’automatiser plusieurs tâches au sein d’un même logement. Explications et définition de Damien Hasbroucq, directeur général adjoint de Promotelec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *