La chaîne Cimm Immobilier

Crée en 1979, Cimm est aujourd'hui un réseau composé de plus de 200 agences et mandataires partout en France et dans les DOM-TOM.

https://cimm.com
Vidéo ajoutée le 01 août 2016

Rencontre avec Rémi Pégoud, président de la société AFEO spécialisée en maintenance d'ascenceurs.

Quel est le nombre d’ascenseurs et quels sont les acteurs de ce marché français ?

Rémi : Il y a environ 550 000 appareils, le marché est détenu par 4 acteurs principaux : Otis, Schindler, Koné et Thyssen Krupp. Depuis quelques années, on voit arriver des sociétés espagnoles de type Orona et puis des acteurs indépendants, dont on fait partie, soit environ 150 sociétés qui sont de niveau local/régional voir parfois quasi national.

Alors Rémi, sur la partie législative il y a beaucoup de textes en vigueur et le consommateur s’interroge aujourd’hui sur la loi urbanisme et habitat. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus ?

Oui volontiers. La loi urbanisme et habitat régie le domaine de l’ascenseur depuis 2003, elle a imposé 3 obligations :

  • Une mise aux normes avec 3 échéances, qui ont été repoussé et réadapté pour laisser de temps d’effectuer les travaux sur une période de plus de 10 ans, pour ajouter de la sécurité suite à une série d’accidents qui a eu lieu au début des années 2000.
  • L’obligation d’un contrat d’une durée minimum d’un an. Ce contrat est conclu entre l’ascensoriste et les copropriétaires ou autres clients finaux. Nous avons des obligations d’intervention 7j/7 24h/24, avec une notion de désincarcération dans un délai maximum d’une heure pour les personnes bloquées.
  • La mise en place d’un contrôle technique par un expert indépendant qui vient contrôler tous les 5 ans les appareils.

Voici les mesures principales apportées par la loi urbanisme et habitat, et après nous intervenons dans ce cadre-là via des contrats conclus avec le syndicat des copropriétaires avec des obligations d’intervention, de visites de maintenance avec un délai maximum toutes les 6 semaines. Cela apporte une certaine complexité dans notre métier mais assure à nos clients une garantie de bon fonctionnement de leurs équipements, de contrôle et mise à niveau.

D’accord. Alors ta société s’occupe de la maintenance de ce parc ascenseur. Comment se passe un contrat de maintenant par rapport au syndicat des copropriétaires ?

Le contrat de maintenance est conclu via le syndic de copropriété pour une période qui peut aller d’un an à cinq an, en fonction du type de contrat. On a deux types de contrats : le contrat minimal et le contrat étendu où l’AFNOR définit des clauses de vétusté et où les pièces sont à la charge de l’ascensoriste sous certaines conditions.
Chez AFEO, on a un interlocuteur unique pour nos clients à la fois pour les ascenseurs mais aussi pour les automatismes et fermetures. C’est-à-dire qu’on a un seul interlocuteur pour l’ensemble des problématiques des copropriétés sur ces deux domaines. Avec du personnel expérimenté, qui a été formé dans des grands groupes, et avec des outils de communications très modernes qui nous permettent de communiquer avec nos clients en temps réel, via une application sur smartphones, géolocalisation des techniciens et le client qui reçoit des rapports par mail et disponibles également sur notre site internet.

Sur le domaine d’implantation, ta société se situe à Lyon mais je crois que tu t’es organisé pour avoir des pièces de maintenance sur différents sites. Est-ce que tu peux nous expliquer le secteur de tes interventions ?

On intervient principalement dans le Rhône, l’Isère, en Savoie et dans l’Ain, sur un triangle Grenoble, Lyon, Chambéry avec des dépôts de proximité pour être au plus proche de nos clients.

D’accord. Alors Rémi, une des difficultés du consommateur, c’est la peur d’être bloqué dans une cabine. On a tous en tête ce bouton d’alarme, donc est-ce que tu peux nous expliquer lorsque le client bloqué dans la cabine appuie sur ce bouton, comment ça se passe au niveau de l’intervention : est-ce que c’est ta société qui intervient en premier, les pompiers également ?

Dans tous les cas, depuis 2013, on a l’obligation d’une télé-alarme en cabine qui apporte une sécurité pour les utilisateurs puisqu’ils sont reliés à une centrale d’appels. Nous avons une obligation d’avoir une centrale d’appel 24h/24 7j/7, c’est pour ça qu’en ce qui concerne AFEO on a fait le choix d’un prestataire basé à Strasbourg qui gère via une plateforme d’une cinquantaine de personnes ses téléalarmes et également les appels pour dépannage. Donc ils tombent directement sur la centrale d’appels qui envoie l’intervention. On a un échange de données informatiques via des smartphones, le technicien est directement informé de la panne et en cas de personne bloquée par téléphone pour s’assurer qu’on va bien intervenir et sous quel délai on est en mesure de le faire. Si pour certaines raisons (de surcharge, problème de circulation ou autres) on voit qu’on ne peut pas intervenir dans l’heure, on peut en effet faire appel aux pompiers mais c’est l’ascensoriste qui appelle et non pas l’utilisateur, même si ces dernières années les pompiers ont tendance à réduire ce nombre d’interventions comme on se structure et comme on a vu des acteurs se spécialiser dans ce domaine-là, c’est-à-dire intervenir via des professionnels à la place des pompiers, ce qui permet d’avoir une qualité de service. Mais dans tous les cas, on intervient dans ce délai d’une heure en sachant que le délai moyen va tendre vers la demi-heure.

C’est rassurant pour nous alors !

Oui c’est rassurant, et en attendant on est quand même sécurisé en cabine : il y a toujours une ventilation qui a été mise en place pendant les travaux qui ont eu lieu ces dernières années et la cabine ne tombe jamais, il y a énormément de sécurité.


Alors Rémi, concernant les domaines de compétences de ta société : on a vu tout ce qui était maintenance d’ascenseur mais je crois que votre structure intervient sur des produits un peu particuliers : les monte-charges, tout ce qui est également escaliers roulants… Est-ce que tu peux nous donner l’éventail de vos compétences ?

On est amené à intervenir, en dehors de la copropriété, sur des parties plus de type magasins, centres commerciaux, immeubles de bureau où on va retrouver des produits plus spécifiques comme l’escalier mécaniques, les portes piétonnes, les rideaux mécaniques et tout ce qui est niveleur de quais, portes industrielles. On intervient sur l’ensemble de ce champ d’action qui permet encore une fois d’avoir encore une fois un seul interlocuteur qui apporte une solution à son client avec du personnel qui est formé sur l’ensemble

Experti'Cimm est une émission de conseils réalisées par des spécialistes en immobilier. Vous avez des idées de thèmes à aborder ? Contactez Laura-Mahé Monpouet par e-mail : laura-mahe@cimm-immobilier.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *