Vidéo ajoutée le 27 mai 2016

Interview de Cécile Roquelaure, Directrice Communication et Études d’Empruntis.

Comment s’y prendre pour renégocier son crédit ?

1- Doit- on faire jouer la concurrence ?

C’est impératif. C’est la situation dans laquelle vous devez faire le tour des banques, y compris la vôtre pour avoir les meilleures conditions, toutes les banques n’ont pas la même politique en même temps donc il est impératif de faire le tour.

2- Quelles sont les conditions minimum requises pour que le rachat soit intéressant ?

On parle très souvent de trois éléments clés : d’abord l’écart de taux entre votre crédit actuel et les taux de crédit du marché. L’écart doit être d’environ 0,7 point. Ensuite le capital restant dû, il faut que vous ayez encore un minimum de 70 000 /75 000 euros encore à rembourser. Et puis enfin, il faudra que vous soyez dans la période où vous remboursez des intérêts pour votre crédit, c’est-à-dire dans le 1er tiers, voire le 2ème tiers. Exemple : si vous avez emprunté sur 15 ans, il faudra que vous soyez dans les 10 premières années de remboursement de votre crédit.

3- Dans quels cas le rachat n’est pas bénéfique ?

Il y a peu de cas où il n’est pas bénéfique. Un des cas : si vous comptez revendre d’ici 2 ou 3 ans votre bien, puisque vous allez avoir des frais liés à la renégociation de votre crédit (les indemnités de remboursement anticipé, les frais de banque ou de courtage, la prise d’une nouvelle garantie). Donc il faut être sûr que vous gardiez votre bien au moins trois ans pour absorber ces frais.

Propos recueillis par Alexandra Boquillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *